L'attractivité résidentielle des régions françaises : données et place de marché

Publié le par Vincent Gollain

menages-sortants-idf-2001-a-2006.jpg

 Source : IAU IDF - Insee IDF, Note rapide 562, août 2011

 

Comme l'indique la carte précédente l'Ile-de-France est globalement déficitaire dans ses échanges migratoires avec les autres régions françaises. Certaines destinations sont plus attractives : Provence-Alpes-Côte d'Azur, régions limitrophes de l'Ile-de-France, Arc Atlantique, etc. Comme l'indiquent  l'IAU Ile-de-France et l'INSEE Ile-de-France, la région capitale reste "toutefois une étape dans les parcours résidentiels. les jeunes viennent finir leurs études dans la région et commencer leur vie professionnelle et familiale. Les familles avec enfants ou les retraités ont tendance à la quitter" (cf. n° 561 à 563 des notes rapides). Ces données sur les migrations résidentielles sont aujourd'hui étudiées dans de nombreux territoires pour mesurer les soldes migratoires et identifier les motifs d'attractivité (exemple de la Vendée) ou de "perte d'attractivité".  Elles sont d'autant plus étudiées que les projections indiquent une poursuite de ces tendances (étude Insee Ile-de-France et graphique ci-après) :

deficit-migratoire-de-l-Ile-de-France-avec-le-reste-de-la-.jpg
Source : IAU Ile-de-France ( télécharger l'étude)

 

Si les études sur l'évolution des populations actives des régions donnent des résultats assez similaires à celles sur les populations, en revanche celles portant sur l'emploi occupé sont moins nettes car l'Ile-de-France attire proportionnellement plus d'actifs occupés que la plupart des régions françaises.

Le site Marketing Territorial se fait souvent l'écho des démarches engagées en France pour tirer profit de ces tendances voire même les infléchir à leurs profits. Un salon,  Provemploi, cherche à répondre aux besoins de ce marché en mettant en relation ces migrants potentiels avec l'offre de villes, intercommunalités, départements ou régions françaises.

 

L'édition 2011 se tenait aujourd'hui, le 11 octobre, et aux dires des personnes présentes, a permis de mettre en relation des franciliens souhaitant modifier leurs parcours avec des aspirations parfois très variées (chercher une résidence secondaire, créer une activité, suivre son entreprise, etc.). La photo ci-après témoigne de cette activité.

salon-provemploi-2011.JPG

Publié dans Etudes

Commenter cet article