Le marketing territorial : définition et grandes étapes

Publié le par Vincent Gollain

les-15-marches---mars-2013.jpg

 

Dans la foulée des pays anglophones et d’Europe du Nord, le marketing territorial est désormais à la mode. Du fait de la mobilité croissante des facteurs de production, de l’accroissement des accords de libre-échange, mais aussi de la multiplication des offres proposées aux investisseurs internationaux, touristes ou encore organisateurs d’événements professionnels, les villes, régions ou pays font face à une intensification de la compétition internationale. De même, les clients existants et potentiels ont des exigences croissantes et de plus en plus personnalisées. Que faire dans un tel contexte pour défendre et renforcer son attractivité ? Comment attirer plus d’activités, promouvoir ses compétences territoriales ou encore conserver ses industries et emplois ? Ce qui est certain, c’est que les messages généralistes ne portent plus. S’affirmer comme « un lieu clé » au cœur des échanges mondiaux, de l’Europe, de la France ou d’une région ne fait plus recette. Les territoires doivent identifier leurs éléments de différenciation face à leurs concurrents, que ce soit en matière de prix ou de qualités spécifiques. Pour améliorer la position concurrentielle de leurs territoires, les responsables locaux s’interrogent sur les voies et moyens de faire évoluer leurs offres territoriales pour être plus compétitifs.

Face à ces interrogations, le marketing territorial propose aux décideurs locaux une approche globale permettant de valoriser les facteurs d’attractivité de villes, intercommunalités, départements ou régions.

Découvrez la suite en téléchargeant gratuitement l'article "le marketing territorial au service de l'attractivité des territoires" :  télécharger l'article.

Publié dans méthode

Commenter cet article