Glasgow's Miles Better

Publié le par Vincent Gollain

2474741572_e47bd1d888.jpg

 (c) Flick

 

Lancée en juin 1983, la campagne marketing "Glasgow Miles Better" (Glasgow est 100 fois mieux) est considérée comme l'une des plus belles réussites britanniques. Outre sa notoriété internationale, cette campagne a joué un rôle clé dans l'évolution très positive de l'image de Glasgow en étroite association avec la politique de régénération urbaine qui était mise en oeuvre. Cette politique a également permis de renforcer la sentiment de fierté de ses habitants.

GlasgowsMilesBetter-logo.jpg

Cette politique marketing a reposé sur deux personnes clé : le représentant de l'autorité municipale ( Lord Provost), le Dr Michael Kelly (responsable de la campagne) et le publicitaire John Struthers. Ils se sont inspirés de la campagne "I Love NY" décrite précédemment (cf. article). Il s'agissait de mettre en place une campagne de communication susceptible de transformer radicalement l'image de Glasgow qui, malgré la politique de régénération urbaine, était toujours perçue comme une "No Mean City".

L'idée forte de John Struthers a été d'utiliser le personnage de "Mr Happy" de la série Mr. Men de Roger Hargreaves. Ceci permettait également de jouer sur le slogan "Glasgow's Miles Bette / Glasgow's Smiles Better".

Mr-happy.jpg
La campagne de promotion s'est polarisée sur les décideurs et les prescripteurs économiques, c'est à dire ceux qui avaient été identifiés comme ayant la plus mauvaise image de la ville.

L'utilisation de Mr Happy a perduré jusqu'en 1989, date à laquelle il a été remplacé temporairement par la campagne "Glasgow's alive" pour revenir avec succès en 1994.

Plus :
- article du City Council
- article du LGID britannique
- collection de photos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article