Think Sénart : et si c'était vous qui aviez raison ?

Publié le par Vincent Gollain


L’Etablissement Public d’Aménagement de Sénart est chargé de promouvoir le territoire de Sénart (10 communes en Seine et Marne et en Essonne) et d’amplifier son attractivité. Comment exister dans un environnement économique et concurrentiel de plus en plus dur ?

 

Deux axes sont mis en avant dans le rapport annuel 2008 de l’EPA : diversifier l’économie locale par de nouveaux projets permettant de différencier le territoire et amplifier la stratégie marketing. Sur ce dernier point, Marylin Huteau, directrice du marketing et de la communication de l’EPA, a accepté de répondre aux questions suivantes du site « Marketing Territorial »

 

  1. Pourquoi avoir fait évoluer votre stratégie marketing ?

Vous l’avez rappelé dans votre introduction. L’environnement concurrentiel est de plus en plus dur car tous les territoires améliorent leurs offres et leurs stratégies marketing pour offrir aux acteurs économiques un environnement local accélérateur de développement économique.

 

Or, que constate- t on pour Sénart ? Si le territoire a gagné des habitants, des emplois et de la notoriété grâce à des opérations comme le Carré Sénart ou l’Ecopole, une étude réalisée en 2008 par TNS Sofres a montré que la ville nouvelle souffre d’une perception floue auprès des entrepreneurs franciliens du quadrant sud-est de la région et en retrait au regard d’autres territoires. Cette étude a aussi été particulièrement utile car elle a permis de mesurer et d’objectiver sur la position de Sénart.

 

Sur la base de ces constats, nous avons décidé de faire évoluer et d’intensifier notre stratégie marketing en faisant évoluer notre positionnement.

 

  1. Quels sont les objectifs de votre stratégie ?

Notre objectif d’attractivité reste le même : inciter les entreprises à venir s’installer à Sénart et donner accès à toute information pour objectiver une décision de localisation.

 

En revanche, nous avons décidé de mener une stratégie marketing décalée, construite sur la durée et déployée progressivement en matière d’outils. Partant du constat que tous les territoires vantent les mêmes atouts ou presque, nous avons souhaité prendre à contre-pied les arguments mis systématiquement en avant, notamment en les traitant par l’auto-dérision.

 

Je vous cite quelques uns de nos messages pour illustrer mon propos : « l’herbe est-elle plus verte à Sénart ? », « Sénart est-elle au centre de l’Europe ? » ou encore « le m² est-il plus grand à Sénart ? ». Je vous laisse le soin de découvrir sur notre blog les réponses que nous apportons à ces questions !

 

  1. Quels outils avez-vous mis en place ?

Notre stratégie marketing se veut non conventionnelle, visible mais peu agressive. Nous n’avons donc pas construit une nouvelle plaquette vantant les atouts de Sénart. Nos principaux outils de communication sont : les carnets de notes (2007/2008), les affiches et post-it depuis 2009 et le blog www.thinksenart.com.

 

Sur chacun de ces outils, nous rappelons de façon discrète que lorsque l’entreprise sera intéressée, nous serons prêts à répondre à ses sollicitations.

 

  1. Qui sont vos cibles et comment travaillez-vous avec vos prospects ?

Nous nous intéressons essentiellement à un cœur de cible d’environs 10000 entreprises sélectionnées essentiellement selon des critères d’activités, d’effectifs et bien sûr géographiques.  Nos opérations de mailing auprès de ces cibles sont complétées par des opérations permanentes de télémarketing.

 

  1. Avez-vous rencontré des résistances à cette approche marketing ?

Non, pas du tout et bien au contraire. Notre stratégie est en parfaite adéquation avec les orientations données par notre Directeur général Jean-Pierre Dufay et notre directeur du développement Frédéric Cavan. Avec les moyens dont nous disposons, la différenciation  reste un élément capital pour exister. Notre approche est décalée, mais en phase avec la stratégie globale poursuivit pour le territoire. Un territoire qui a toujours eu une identité bien  marquée, qui a, par exemple, déjà su innover avant l’heure en concevant un urbanisme différent des autres villes nouvelles.

 

  1. Allez-vous utiliser la signature « Think Sénart » sur vos prochains stands ?

Tout à fait. Comme vous le savez en matière de communication  il est important de capitaliser et d’inscrire ses actions dans le temps.  Que ce soit dans nos éditions btob ou sur nos manifestations (nous sommes présents à de nombreux salons), la signature « Thinksénart » y sera présente.


Stand Sénart, Pavillon Paris Region, MIPIM

  1. Quel premier bilan tirez-vous de cette démarche ?

Il est difficile de mesurer à ce stade les résultats d’un point de vue quantitatif. Il faut du temps pour modifier son image et affirmer un positionnement. Nous générons déjà des contacts spontanés de chefs d’entreprises, les retours « qualitatifs » sont positifs et certaines entreprises se sont adressées à nous grâce au  blog. Sachant qu’en  matière d’implantation d’entreprises,  il peut se passer des mois, voire des années entre le moment où vous semez et le moment où vous récoltez… L’essentiel est d’être dans la tête du  décideur au  moment où celui-ci envisagera une délocalisation… Nous pourrons mieux évaluer quantitativement l’impact de cette campagne marketing  dans notre prochaine étude de notoriété.

 


En savoir plus :

-          lien vers ThinkSenart

-          lien vers l'agence beaurepaire

-          la localisation de Sénart en Ile-de-France avec econovista. Lien direct.

-          localiser d'autres expériences de marketing territorial 

 

 


Propos recueillis par Vincent Gollain en août 2009

 

Publié dans Bonne Pratique

Commenter cet article