Séoul, une ville pionnière pour la qualité d’accueil des étrangers

Publié le par Vincent Gollain

logo-seoul-global-center.jpg

 

Séoul ambitionne depuis de nombreuses années de figurer dans la short-list des principales villes globales. Boostée par la réussite de l’économie coréenne dans plusieurs secteurs phares comme l’électronique, l’automobile, les jeux vidéos ou les télécoms, la ville s’est engagée depuis plusieurs années dans de nombreux projets visant à se positionner dans plusieurs secteurs d’activité d’avenir : le design, les médias, les contenus numériques ou encore plus récemment la finance.

 

Afin d’offrir des conditions d’accueil les plus favorables aux activités économiques, plusieurs grands chantiers d’aménagement à visée internationale ont été engagés : création de la Seoul Digital Media City (DMC), d’un cluster dedie aux technologies digitales `Guro Digital Industrial Complex` et plus récemment le projet de cité financière le long du fleuve Han dite `Seoul International Financial Center`.

 

Devenus fins connaisseurs des rouages de l’économie globale, une stratégie nationale d’ouverture de la Corée à été mise en œuvre afin d’accueillir des investisseurs étrangers. Mise en oeuvre à l’échelle nationale par la KOTRA, cette stratégie est bien entendu également très présente dans la région capitale. Toutefois, les autorités coréennes ont vu cette stratégie contrariée par la forte barrière culturelle et linguistique qui existe entre la Corée et le reste du monde.

 

Décidée à attirer les talents du monde entier, la ville de Séoul s’est engagée dans un vaste mouvement d’anglicisation des quartiers les plus internationaux de la métropole : introduction de la langue anglaise dans les équipements publics fréquentés par les étrangers (métro ou hôpitaux par exemple), numéros d’appel destinés aux étrangers (service de l’immigration, service d’interpretation gratuit BBB), parution de guides d’information en langues étrangères, etc. Un vrai marketing des services destinés aux étrangers !

 

Parmi ces initiatives, l’une a retenu tout particulièrement mon attention, le Seoul Global Center. Né en 2007, c’est un service unique au monde selon son Directeur Mr. Timblick. Ce centre est destiné à faciliter l’accueil et l’installation des étrangers à Séoul.

 

L’organisation mise en place repose sur une organisation en réseau, le Seoul Global Center chapeautant 5 centres `globaux` et 2 centres multiculturels localisés dans les quartiers de Séoul à forte concentration de population étrangère. Le Seoul Global Center, situé au centre ville de la métropole séoulite, à proximité de l’Hôtel de Ville, offre un large panel de services administratifs. L’équipe multiculturelle qui y reçoit les visiteurs étrangers les accompagne dans leurs diverses démarches: information sur les aides financières aux entrepreneurs étrangers (en lien avec l’agence de développement Seoul Business Agency), offre de services administratifs pour les visas et les permis de conduire, liste des agences immobilières spécialisées pour la clientèle étrangère, informations touristiques, ouverture d’un compte bancaire avec délivrance d’une carte de crédit, abonnement au  téléphone portable, etc. Les 7 autres centres `globaux` ou `multiculturels` (chinois, japonais, francais, anglo-saxon, philippe, mongol) qui viennent en appui au Seoul Global Center, offrent des services complémentaires au plus près des communautés étrangères. Chacun de ces 7 centres est dirigé par un/une impatrié(e) embauché(e) par la mairie « d’arrondissement » dont il/elle dépend.

 

Le Seorae Village Center, installé près du Lycée français de Séoul, accueille majoritairement des ressortissants francophones.

 

seorae-entree.jpg

 

Selon sa directrice, Mme Marie-Pierre Allirol, ce centre d’accueil, remplit 3 missions :

  1. Aider les Français au quotidien dans leur vie courante : traduction et explication d’une facture, enregistrement d’une carte de transport, recherche d’un médecin, d’un spécialiste médical ou d’un prestataire de services, réservation d’une place de spectacle, location d’un véhicule, etc. Un guide pratique à destination des francophones a été édité en 2008 et sera mis à jour en 2010. 
  2. Donner l’opportunité à tous les étrangers de suivre des cours de coréen gratuits, tous niveaux confondus. L’objectif de ces cours de langues est de faciliter la vie quotidienne et professionnelle. Les manuels d’apprentissage sont communs à tous les centres afin de faciliter la mobilité des « élèves ».
  3. Organiser des ateliers de découverte de la culture coréenne ainsi que des visites : arts traditionnels (calligraphie, confection d’objets artisanaux), ateliers culinaires, visite de sites  historiques, excursions en province, participation à des activités de bénévolat,...

seorae.jpg 

 

Lieux de rencontres et d’échanges multiculturels où se côtoient des personnes d’horizons géographique et social très divers, ces centres globaux et multiculturels sont les chevilles ouvrières de la politique d’ouverture aux étrangers et de globalisation lancée par la ville de Séoul depuis trois ans déjà. Leur succès incontesté est à la mesure de la qualité de service et d’aide fournie par leur équipe entièrement dévouée à l’accueil des étrangers.

 

Publié dans Bonne Pratique

Commenter cet article