Ontario, un club des développeurs économiques marketeurs !

Publié le par Vincent Gollain

2953074805_9d63391e13.jpg

(c) Bensonkua

 

L'Ontario est connu pour ses actions de communication menées par Invest in Toronto à l'échelle mondiale (insertion dans les grands journaux et magazines - exemples), mais aussi pour ses actions de prospection et lobbying.

 

Cet esprit marketing concerne également l'association des développeurs économiques de l'Ontario (l'EDCO), qui vient de publier un guide pratique pour investir localement. Je recommande la lecture de ce document très intéressant sur le fond mais aussi sur la forme (lien). Ce guide permet de percevoir les techniques que les professionnels de cette province utilisent pour vendre cette destination dans un contexte Nord américain extrêmement concurrentiel. C'est également un excellent exercice pour perecevoir la façon de vendre un territoire "à l'américaine" !

 

On pourra remarquer que l'EDCO ne s'est pas contentée de créer ce guide. Elle assure également sa promotion à l'échelle internationale par une campagne d'e-mailing. Il faut dire que l'un des buts de cette association est de contribuer à renforcer l'attractivité de l'Ontario. Ci-après, copie du texte de la campagne internationale d'e-mailing :

 

mailing Ontario EDCO

 

 

Commenter cet article

Franck Plasse 25/03/2011 09:49


Quatre pages de storytelling dans les 13 premières pages !
Habituellement, que trouve-t-on dans ce type de guide ? Une page de logos des entreprises du bassin économique, une interview d’un chef d’entreprise emblématique… Généralement en fin de document,
après le développement des arguments.
Astucieusement, celui-ci adopte une autre approche : d’abord du storytelling – via des sucess stories – qui ancre la communication dans le concret, attise la curiosité et suscite l’envie, puis les
éléments commerciaux pour convaincre.
Un exemple intéressant car il montre comment l’introduction du du storytelling dans un document ne substitue pas forcément le contenu central classique par de la narration, mais modifie sa
construction stratégique et met en synergie les influences affectives et cognitives-conatives.


Vincent Gollain 27/03/2011 11:38



Parfaitement d'accord avec votre analyse.