Marketing territorial : produits promotionnels et produits dérivés

Publié le par Vincent Gollain

boutique-office-du-tourisme-de-Cannes.jpg

 (c) Office du tourisme de Cannes

 

 

A quelques jours de l'ouverture du Festival de Cannes, événement majeur pour la promotion de la ville et sa région, j'en profite pour répondre à une question qui m'a été posée il y a quelques jours : quelle différence faire entre les produits promotionnels et les produits dérivés ?

La différence n'est pas liée à la nature du produit (stylo, casquette, clé USB, etc.) car un même produit peut être considéré comme promotionnel ou dérivé selon le contexte et l'usage que l'on en fait.

Par simplification, on considérera un produit comme promotionnel dès lors qu'il est donné à titre gratuit à des tiers, généralement les cibles des actions, afin d'attirer l'attention, de créer un lien de sympathie, de permettre d'engager une action, etc. Ces produits sont très utilisés dans les salons professionnels. A titre d'exemple, Marketing Edinburgh, propose gratuitement une gamme de produits promotionnels à ses partenaires et aux acteurs souhaitant mener des actions de promotion.

edinburgh-branded-bags.jpg

On appellera "produits dérivés", des produits vendus à des tiers, généralement le grand public, pour créer ou renforcer un lien affectif. On trouve ces produits dans le tourisme, le sport, les services urbains comme le Vélib, mais aussi de plus en plus dans les démarches globales de marketing. Les deux photos ci-après illustrent la stratégie de la démarche I amsterdam pour promouvoir ses produits dérivés dans l'aéroport international de Schipol : un stand dédié ou placement de produits dans un rayonnage d'un magasin.

stand-iamsterdam-mai-2012---schipol.JPG

placement-de-produits.JPG

Publié dans outil

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article