La marque France selon W & Cie

Publié le par Vincent Gollain

marquefrance.jpg

 

W & Cie a publié récemment une étude très intéressante sur la marque France. Les motifs de cette étude sont détaillés dans le blog :"Denis Gancel et Gilles Deleris, présidents fondateurs de l’agence W&Cie ont souhaité comprendre la réalité du complexe français à l’aide de cette étude : pourquoi les français sont-ils aussi pessimistes alors que certaines performances de la marque France sont remarquables dans la compétition mondiale ? Pourquoi ce goût français pour l’auto flagellation et l’auto critique est il à ce point exacerbé ? Comment faire néanmoins de la marque France une marque mondiale plus conquérante et plus rayonnante, et faire des entreprises françaises, comme des citoyens, ses ambassadeurs actifs et fiers ?".

 

L'étude disponible sur Slideshare est particulièrement intéressante.

 

L'agence émet une recommandation forte : "Le territoire de la marque France a grand besoin d’être codifié et précisé, au risque de voir se développer de multiples images ou représentations incohérentes, qui, malgré leur pertinence certaine, sans cohérence stratégique, ne servent pas l’attractivité de la marque France". De façon opérationnelle l'agence formule deux fortes recommandations pour une marque France conquérante.

 

La première est de formuler et expliciter les fondamentaux de la marque. Ceci passe par 3 éléments :

- une plateforme de marque (Vision, mission, ambition et valeurs)

- un référentiel créatif (couleurs, images, signes, typographies et formes)

- un référentiel éditorial (messages clés, charte de langage, plan éditorial stratégique)

 

Le seconde recommandation est de codifier et créer un territoire fort pour le label fabriqué en France. L'exemple d'ADP est présenté.

 

Cette étude, positionnée à l'échelle nationale, pose sur le fond un ensemble de problématiques concernant également les territoires. Comme la France, ceux-ci rassemblent de nombreuses marques et initiatives qui, par leur large diversité et faibles articulations, peuvent affaiblir la marque territoriale.

 

Une étude à lire, à relire et à méditer !

 

Seul reproche : on ne peut pas la télécharger. C'est dommage.

 

 

Publié dans Branding

Commenter cet article

maurice Berthiau 30/04/2010 15:51


Cette étude sur la marque France me laisse dubitatif. Et en tant que citoyen, me donne l'impression que mes impôts ont encore été mal dépensés. Le vieux rêve de pouvoir tout coordonner me semble
utopique. J'ai vécu l'aventure du lancement d'Orange et là, j'ai vraiment vu une marque mondiale se déployer. Mais en ce qui concerne la France, nous ferions mieux de faire attention à notre
réprésentation politique et aux fautes protocolaires commises ces dernières années. Rester 2 jours de plus en Inde ou ne pas faire perdre la face à des chinois font plus qu'un sondage Via Voice.
Mais l'idée est bonne de faire que notre représentation au moins officielle puisse être cohérente et coordonnée. Le coup du petit lapin de Shanghai avec son béret et son gilet bleu blanc rouge est
redoutable. Il ne lui manque que la baguette et le litre de vin rouge pour accompagner son camembert. Il faudrait également se mettre d'accord sur les cibles. Pour les touristes, le béret et la
baguette sont certainement de puissants moteurs (sauf qu'à l'arrivée... ils risquent d'être déçus par la réalité du chauffeur de taxi raleur)
Pour les étudiants et les entreprises, nos valeurs de service public, nos transports, la qualité de notre recherche sont certainement plus vendeurs.