L'avenir pousse en Anjou, la campagne est lancée !

Publié le par Vincent Gollain

 1280x800_0001_clara.jpg

 

 Le Conseil général de Maine-et-Loire vient de lancer sa campagne marketing visant à valoriser ses atouts et sortir ainsi du cliché de la "douceur angevine". Cette campagne est baptisée "L'avenir pousse en Anjou !" et a été élaborée avec l'appui de l'agence Pixels.

 

Le Conseil général a profité du lancement du parc Terra Botanica, premier parc européen dédié au végétal, pour lancer son opération. Bien entendu cette campagne ne vise pas uniquement à promouvoir ce parc de loisirs auprès de touristes potentiels, mais également à valoriser le Maine-et-Loire dans les différentes parties de la vie de tout individu : professionnelle, associative et personnelle. Les bénéfices mis en avant concernent autant un public de passage que celui intéressé par une installation plus pérenne.

 

L'argumentation proposée distingue 4 famille de "publics" : économie, tourisme, vivre, "culture-sport-loisirs" et propose pour chacun d'entre eux des éléments de preuve et des bénéfices pour les clients.

 

En matière économique 4 avantages sont valorisés : l'industrie et notamment la présence de "comptes clés", la recherche-innovation, le végétal et le pôle enfant. Le film ci-après illustre les avantages économiques du territoire :

 

 
L'arrosoir est utilisé comme accessoire original pour révéler l'identité végétal du département et soutenir le slogan "l'avenir pousse en Anjou" et l'idée d'épanouissement. On le retrouve donc dans les différents visuels à la place d'objets comme une guitare, un cheval à bascule ou un cartable.
Les outils mis en oeuvre s'articulent autour d'un site Internet dédié lavenirpousseenanjou, des visuels, une charte graphique, un bloc marque, une brochure de promotion, une page Facebook, une chaîne dédiée sur Dailymotion ou encore des stands aux couleurs de cette campagne.
Plus :
- le dossier de presse du Conseil général
- le site du comité d'expansion départemental.

Publié dans Branding

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article