Dubaï, une modification sensible de la stratégie de ciblage

Publié le par Vincent Gollain


Nouveau quartier de Dubaï, (c) V. Gollain, oct. 2009

Début octobre s'est tenu le salon immobilier Cityscape Dubaï, occasion importante pour évaluer la situation de l'Emirat secoué par la crise économique et les effets de la fin du mouvement de spéculation immobilière.

Les mesures prises à l'échelle des Emirats Arabes Unis ainsi que la remontée sensible du cours du pétrole ont permis de limiter les effets les plus dramatiques de la crise économique et financière mondiale. Les EAU devraient connaître une légère croissance économique en 2009.

Dubaï a été fortement affecté par la crise mais les mesures prises à l'échelle des EAU associées à l'arrêt définitif de certains grands projets ont permis d'éviter l'installation de l'émirat dans une dépression économique majeure et d'assainir le marché immobilier. Les difficultés ne sont pas terminées mais l'économie semble avoir redémarré depuis la fin de l'été.

La période précédente de forte croissance économique a permis de doter l'Emirat d'infrastructures modernes (aéroports internationaux, port, premier métro du Moyen-Orient, routes, équipements de prestige, immobilier résidentiel, etc.) qui lui procurent pour l'avenir des avantages comparatifs indéniables.

Aujourd'hui, plusieurs faits indiquent que l'Emirat cherche à faire évoluer son ciblage pour attirer, en plus des "grandes fortunes" et de la "upper class", des populations un peu moins fortunées ("middle class supérieure") : évolution de certains projets immobiliers qui proposent désormais des logements de standing moins élitistes, développement d'un terminal "low cost" dans le nouvel aéroport international, élargissement de la cible touristique, volonté d'accueillir des Pme, etc. 

L'Emirat de Dubaï va t il réussir ce nouveau défi ? A suivre dans les prochains mois...

 

Publié dans Suivi concurrentiel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article