Le marketing territorial face au défi des crises

Publié le par Vincent Gollain


Clarisse Allain, étudiante de l'école de la communication et des médias Sciencescom, vient de publier sa monographie écrite dans le cadre de son cursus d'études. Le sujet est d'intérêt car il s'agit de traiter du rôle du marketing territorial face au défi des crises. Vous trouverez ci-après son résumé, l'études complète pouvant être téléchargée en cliquant sur le lien en fin d'article.

"Sans entrer dans les grandes théories sur la définition du territoire et de ses composantes, rappelons que le territoire est un espace de représentations. Composé de son identité, sa nature profonde, et de son image, la perception de ce qu’il est par autrui, il est dynamique, se transforme, se recompose au gré des actions de la collectivité qui le gère. Du fait de ce mouvement perpétuel, il doit faire face à des crises de plus ou moins grandes ampleurs. Celles-ci peuvent avoir de graves répercussions sur l’identité et entraîner un déficit d’image. La question qui se pose alors, est de savoir si le marketing territorial peut relancer un territoire en crise ?

 

Sans conteste, le rôle des politiques publiques dans la décision d’investir pour relancer la dynamique territoriale est fondamental. Elles sont en mesure de redonner au territoire un nouvel élan grâce notamment, à sa fonction urbanistique et sa politique d’animation. Il reste néanmoins stratégique de construire un projet global de développement, à l’image de Saint Etienne qui a entrepris de transformer son territoire en un haut lieu du design français. Pourtant, ces initiatives ne suffisent pas à palier leurs difficultés à anticiper les évolutions conjoncturelles telles que celle que nous traversons actuellement.

 

Le marketing territorial représente donc une nouvelle solution. Il constitue effectivement, un outil de prospective et de communication intéressant à travers son rôle d’accompagnement des politiques publiques dans leur stratégie de développement local et surtout, sa fonction d’améliorateur de l’attractivité du territoire. Ces trois métiers : la réalisation d’études (véritable états des lieux des atouts du territoire et des opportunités de marchés à saisir), le développement d’une stratégie en réponse aux problématiques soulevées par les études, et sa mise en œuvre par la prospection et la communication, explique ce rôle. On le comprend, le marketing territorial doit avant tout être considéré comme un outil d’anticipation de la crise et de maintien d’une croissance positive de l’économie".

 
Etude complète en téléchargement.

Publié dans Etudes

Commenter cet article