Un nouveau blog sur le "city branding"

Publié le par Vincent Gollain


Je vous recommande la visite du blog Branding my city qui s'intéresse aux politiques de marque des agglomérations. Ce site est encore jeune, mais vous y trouverez plusieurs articles intéressants.
A lire notamment plusieurs articles concernant le MIPIM 2009 permettant ainsi une visite guidée de nombreux stands des villes et régions françaises. Seul commentaire : je ne partage pas le point de vue de l'auteur sur le stand Paris Region notamment lorsqu'il évoque l'impression de fouillis et d'absence de logique du stand. Mais il est vrai que Londres possède une maquette qui donne une forte impression d'unité de cette région métropolitaine au visiteur, ce qui n'est pas le cas pour l'Ile-de-France (Paris Region). A noter également l'article sur la présence au MIPIM 2009 des villes françaises de plus de 100 000 habitants. On s'aperçoit que sur les 57 villes retenues (sens unité urbaine), 14 étaient présentes dans le cadre d'une alliance, 9 s'exposaient seules et 34 n'étaient pas présentes. La plupart des grandes agglomérations françaises, sauf Paris, avaient opté pour une stratégie de présence individuelle. Il est important de noter pour ce classement que la présence individuelle d'une ville ne signifie pas la présence d'un acteur unique. La ville de Lyon est considérée comme une présence individuelle, même s'il s'agit d'une présence collective à travers la démarche Only Lyon.

Publié dans Branding

Commenter cet article

Christophe le Bret 03/04/2009 10:20

Bonjour, je suis votre blog régulièrement et aimerais cette fois ci y contribuer! Je n'ai pas vu le stand dont vous parlez et qui semble susciter des commentaires...Je pense que la vraie question est celle de la cible: comme vous le dites vous même, si on est francilien, cette présentation peut suffire. Mais si on vient de plus loin? Paris est une "marque" connue internationalement, mais quel est son contenu? Le "top of mind" ou images immédiates d'étrangers interrogés est il en phase avec le message que le territoire veut transmettre? Je pense qu'aujourd'hui le marketing a besoin d'entrer de plus en plus dans la sphère de la collectivité, et l'expérience me montre que certains principes de bese sont parfois oubliés, voire méconnus...

Vincent Gollain 03/04/2009 11:22



Vous pouvez contribuer soit en m'adressant un projet d'article, soit en proposant des commentaires aux articles en ligne. N'hésitez pas !



maurice berthiau 02/04/2009 09:41

Bonjour,
et tout d'abord merci de votre post sur mon modeste blog né d'une volonté de partager mes impressions après ma visite du MIPIM, mais qui se nourrit également de longues discussions avec Boris Maynadier et de la lecture des quelques blogs (francophones et anglophones) sur ce thème.
Un premier mot d'excuses sur le post relatif au stand de Paris Région, qui je le reconnais n'est pas très argumenté. Il s'agit d'une impression rapide, mais cependant réelle. Si la logique du stand ne m'a pas sauté aux yeux, c'est peut être aussi parce que je suis français et que l'Ile de France est très présente et donc forcément connue dans ses grandes lignes.
En ce qui concerne la présence des villes françaises, mon analyse portait effectivement sur les alliances de territoires et non sur les démarches collectives au sein d'un territoire. Ma jeunesse sur le sujet me fait considérer qu'aujourd'hui il n'est plus possible de penser attractivité et encore plus attractivité internationale sans cette coopération des forces du territoire. Je pense naïvement que nous en sommes à l'étape suivante qui est celle où les coopérations se font entre les territoires à une échelle beaucoup plus large. L'exemple de Nantes aujourd'hui avec Saint Nazaire, demain très certainement avec Rennes, puis après demain avec Angers, Brest, La Rochelle et Poitiers est à ce titre très intéressante. Comment nouer des alliances entre métropoles régionales pour exister au niveau européen ? La problématique (qui commence d'ailleurs a être posée au niveau des CCI ) est celle des alliances entre métropoles françaises pour exister au niveau mondial. Quelles coopérations ? sur quels thèmes ? Comment Marseille et Nantes peuvent s'allier pour capter une partie du trafic maritime ? Après la disparition de la grande planification "à la française" avec une vision stratégique conçue au niveau du ministère, l'entrée dans l'âge de raison d'une décentralisation qui a vu chacun penser qu'il pouvait exister seul, doit dégager des pistes stratégiques intéressantes. Nous voilà entrés dans une époque passionnante.

Vincent Gollain 03/04/2009 11:19


Merci de ces précisions et je partage complètement votre approche sur les enjeux stratégiques.
L'Europe des 27 et la globalisation imposent aux territoires de se vendre à la bonne échelle, ce que j'appelerai la destination. Je m'explique, pour moi, dan le cadre d'une politique
d'attractivité, il nécessaire de passer d'une logique de promotion de son territoire administrative à la promotion de l'aire géographique adaptée à la demande (même s'il n'y a pas de réalité
administrative!). Ceci impose de construire localement les alliances qu'il faut en fonction des cibles retenues. Des démarches collectives comme le Plan d'Action Attractivité en Ile-de-France
deviennent nécessaires (http://attractivite-des-territoires.over-blog.com/article-25634715.html) de même pour
celles que vous évoquez. Enfin, les politiques de marque ciblées (Paris Region pour le MIPIM) ou globale (Only Only) ont toutes leur pertinence car elles permettent de fédérer les acteurs sous une
bannière collective et surtout de générer des effets multiplicateurs pour les actions de marketing qui sont menées.