La Normandie à l'offensive en Grande-Bretagne

Publié le par Vincent Gollain

(c) AD Normandie, 2018

(c) AD Normandie, 2018

Dans la suite du Brexit, du 12 au 23 mars 2018, l’AD Normandie, l’Agence de Développement pour la Normandie (ADN) lance une offensive de charme et part à la conquête des entreprises britanniques. Sous forme d'une campagne médiatique, et volontairement décalée en jouant sur l'humour (cela rappelle l'approche retenue par le quartier d'affaires de La Défense - cf. article), l’opération séduction va se déployer en deux temps sur le territoire anglais. Elle débutera par une campagne d'affichage dans les principaux quotidiens et hebdomadaires britanniques et sera suivie d’une tournée en bus dans le pays pour aller à la rencontre des entrepreneurs. Le tout sera relayé par une campagne social média.C'est l'agence londonienne Splash qui a conçu cette campagne avec l’AD Normandie.

Le visuel créé détourne la mise en page des petites annonces de la rubrique « Rencontres ». Sur l'une des pages du Normandy Times, une annonce a fait mouche. Un gros coeur tracé au stylo rouge isole l'une des annonces au titre provocateur : Hot Entrepreneur Wanted ! Le message voulu est clair avec un ton qu'il l'est également, humoristique, légèrement caustique. Aguicheur ?

(C) AD Normandie, 2018

(C) AD Normandie, 2018

Pour incarner le territoire, un personnage a été créée, Michelle, qui sera l'interlocutrice des entreprises britanniques lorsqu'ils prendront leur téléphone ou adresseront un courriel en quête de renseignements. Cette campagne de presse passera dans plusieurs journaux britanniques.

Du 19 au 23 mars 2018, un tour en bus sérigraphié, baptisé le Magical Norman Tour, passera par les villes de Bristol, Birmingham, Manchester, Cambridge avant de terminer sa tournée à Londres. A son bord, l'équipe de l'AD Normandie rencontrera les entre-preneurs potentiellement intéressés par une relocalisation sous forme d’établissement, de partenariat, d’investissement financier et/ou d’acquisition en Normandie (voir l'offre de services).

 

Ces 5 villes et régions ont été retenues pour leur dynamisme dans des domaines porteurs :

  •  le numérique et l'aéronautique pour Bristol,
  •  la santé et l'automobile pour Birmingham,
  •  l'énergie et le nucléaire pour Manchester,
  •  l'industrie et la manufacture pour Cambridge,
  •  le numérique et la santé pour Londres.
La tournée programmée. (c) AD Normandie, 2018

La tournée programmée. (c) AD Normandie, 2018

Toutes les tailles d’entreprises (startup, PME, ETI et Groupe) actives dans les secteurs clés retenus sont ciblées. Sur l’ensemble des rendez-vous, l’équipe Invest de l’AD Normandie vise à concrétiser 5 projets dont les réflexions sont déjà en cours et d'assurer le suivi des contacts.
Michelle sera évidemment présente à chaque étape, et enrichira son carnet d'adresses via Instagram, LinkedIn, Facebook et Twitter. Elle relayera quotidiennement l'opération de séduction en postant sur les réseaux sociaux ses rencontres, ses déplacements, ses coups de coeur, ses visites dans les 5 villes.

(C) AD Normandie, 2018

(C) AD Normandie, 2018

Tout allait dans le meilleur des mondes de la communication et du marketing territorial jusqu'à l'annonce faite par «Transport for London» (l'équivalent britannique de la RATP) qui a refusé catégoriquement d'afficher la publicité «car cela pourrait créer la controverse ou heurter la sensibilité du public» (voir article complet du Figaro). Le "Red Carpet" n'est-il utilisable que du côté français de La Manche ? Bien sûr la campagne va se poursuivre assure la Région Normandie et son agence de développement.

Et pendant ce temps là au salon international du MIPIM ...

(c) MIPIM et UKDIT

(c) MIPIM et UKDIT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article