Vous voulez réussir en marketing territorial ? Pensez valeur perçue & expérience vécue

Publié le par Vincent Gollain

Vous voulez réussir en marketing territorial ? Pensez valeur perçue & expérience vécue

Les lecteurs de ce blogue le savent bien. Je suis un ferveur promoteur du partage en open source de méthodes, techniques et bonnes pratiques en matière de marketing territorial considérant qu'il est important de bien identifier ces leviers pour agir et que l'économie collaborative est créatrice de valeur et bien-être.

Je souhaite aujourd'hui insister sur un point complémentaire. Le marketing territorial, tout comme le marketing, est avant tout une posture, un état d'esprit, qui est intertemporel. C'est d'ailleurs pour cela que je ne suis jamais entré dans le débat sur ce que serait le nouveau marketing considérant que si les techniques, outils et pratiques changent évidemment en permanence (le marketing c'est du mouvement par nature avec des moments particuliers de destruction-créatrice comme l'impact du numérique et les modifications des valeurs profondes de la société), en revanche l'état d'esprit reste le même : il faut attirer l'attention, séduire, convaincre, engager et fidéliser.

Si l'on se place dans cette perspective le marketeur territorial doit penser en permanence à ses clientèles existantes et potentielles avec deux préoccupations majeures :

- travailler d'arrache-pied à améliorer la valeur perçue de son territoire / sa destination auprès de ses clientèles existantes et potentielles. Deux moments sont clés : i) en amont pour agir sur les comportements en provoquant par exemple à l'aide d'une politique de marque et de marketing ciblé l'envie de susciter une visite sur place  et ii) après la venue par des actions de fidélisation qui agiront elles aussi sur la valeur perçue.

- se démener pour intensifier l'expérience vécue des personnes qui sont en contact avec le territoire avant la visite (site Internet, personnels des agences, etc.) et surtout lors de leur présence sur le territoire. Faites le test de vous placer en "visiteur mystère" ou "candide" qui découvre votre propre territoire. Vous verrez avec un oeil neuf ce que vivent vos visiteurs ou nouveaux arrivants. Reconnaissons le, à part quelques initiatives novatrices comme Esprit de Picardie ou Val Thorens, il y a encore du boulot pour rendre plus expérientiel et hospitalier nos territoires y compris auprès de ses propres habitants !

Le graphique suivant, simplifié pour le cas du tourisme, illustre mes propos.

(c) IAU, Pascale Guéry et Vincent Gollain, mars 2017

(c) IAU, Pascale Guéry et Vincent Gollain, mars 2017

Convaincu(e)s ? C'est désormais à vous de jouer en revisitant vos outils, discours, offres de services, lieux d'accueil, (...) en partant de la valeur client et de l'expérience vécue. Vous y êtes ? Ca y est, vous avez l'esprit marketing !

Publié dans markterr, méthode, Happy Cities

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Chanu 08/02/2018 10:01

Je partage à 100 % votre analyse et votre point de vue. Le marketing territorial n'a pas 20 ans et on parle de nouveau marketing territorial, alors que les fondamentaux demeurent. Même dans les entreprises où tout bouge en permanence, on ne parle pas de nouveau marketing, mais plutôt d'impact du digital sur le marketing. La démarche, l'état d'esprit demeure, même si les outils changent en permanence. C'est comme la (re)découverte du content marketing ou marketing de contenu. La notion centrale de positionnement marketing a toujours été centrée sur les concepts, les contenus... Quand à la notion d'expérience vécue, mes travaux m'amènent à penser qu'il faudrait aussi la penser dans la durée, sur le cycle de vie de l'individu, habitant, acteur du territoire, ses besoins évoluant tout au long de la vie. A votre disposition pour creuser le sujet à l'occasion.