Renforcer l'attractivité de ses rues par le marketing territorial

Publié le par Vincent Gollain

(c) Europe 1

(c) Europe 1

Plusieurs classements sont sortis depuis le début d'année pour classer les plus belles rues mondiales. Les Champs-Elysées (Paris) y occupent souvent une place importante, la première souvent.

Plusieurs tendances poussent les marketeurs territoriaux à s'intéresser au marketing de leurs rues : le besoin de vivre une expérience marquante dans les enquêtes auprès des visiteurs, le rôle croissant du shopping dans les motifs de visite, le développement du tourisme urbain et enfin, à ne pas négliger, la concurrence des centres commerciaux.

Parmi les expériences internationales réussies, deux exemples m'apparaissent très intéressants et facilement atteignables par les marketeurs francophones de ce blog.

Le premier est celui de Beale Street à Memphis dans le Tennessee. Capitale mondiale du blues, cette rue mythique sait de promouvoir sur Internet.

Renforcer l'attractivité de ses rues par le marketing territorial

Le second exemple, différent, est celui de la Mercy Street à Alexandria, petite commune jouxtant Washington DC. Là encore, sur des bases différentes, nos amis américains ont su trouver un discours juste pour faire connaître, susciter l'intérêt et donner l'envie.

Renforcer l'attractivité de ses rues par le marketing territorial

Vous remarquerez dans les deux cas, la très forte présence de visiteur et habitants dans les visuels. Il vaut mieux pour marketer une rue me direz-vous, mais c'est également une tendance croissante du marketing à l'heure du digital : mettre de l'humain !

POur celles et ceux intéressés par le marketing d'un quartier ou centre-ville, je vous renvoie à mon article sur Dublin.

Pour conclure, je vous invite maintenant à regarder la façon dont vous faites la promotion de vos rues ou comment celles que vous connaissez sont "mises en marché". Intéressant, n'est-ce pas ?

Commenter cet article