Le marketing territorial des places aéroportuaires

Publié le par Vincent Gollain

(c) Vincent Gollain, 2015

(c) Vincent Gollain, 2015

Les places aéroportuaires, c'est à dire les territoires qui comprennent les aéroports internationaux et leurs zones d'influence respectives, sont devenus des lieux attractifs répondant aux critères de localisation d'un nombre croissant de fonctions et activités. Celles-ci ont au coeur de leur "business" le besoin d'accessibilité, que ce soit pour rejoindre des clients, accueillir des partenaires, organiser un séminaire, montrer ses produits et services. Les activités potentielles sont nombreuses comme le montre le graphique ci-après et les présentations faites au dernier séminaire international d'Hubstart paris Region(r) sur les places aéroportuaires durables.

(c) IAU

(c) IAU

Plus spécifiquement, les activités économiques s'implantant dans une place aéroportuaire vont s'intéresser à quatre sous-zones géographiques en fonction de leurs critères de localisation et de l'offre immobilière et foncière proposée. La première zone est le site de l'aéroport au sens le plus restreint (pistes, terminaux et emprises liées). La seconde est plus étendue et s'appelle la ville aéroportuaire (airport city). On y trouve des activités de fret, des hôtels, des fonctions tertiaires, des commerces, de la restauration, etc. Cette zone est souvent qualifiée de centre des affaires de la place aéroportuaire. Ensuite, se trouve l'aerotropolis au sens de Kasarda et Lindsay, c'est à dire un espace au contour variable qui déborde largement l'emprise de l'aéroport et dans lequel des entreprises vont se localiser pour bénéficier des effets de la connectivité. On y trouve aussi des villes accueillant des fonctions économiques mais aussi des résidents. Enfin, le corridor aéroportuaire est l'espace qui relie l'aéroport avec le centre-ville et dont le développement économique et touristique est fortement tiré par ces deux "moteurs économiques".

(c) IAU IdF, 2016

(c) IAU IdF, 2016

Les places aéroportuaires sont en plein développement à travers le monde mais se trouvent également en concurrence au sein de leurs espaces de marché respectifs. En France, la place aéroportuaire de Paris Charles de Gaulle, appelée le Grand Roissy- le Bourget, est en compétition avec celles de Londres, Francfort, Dubai ou encore Amsterdam (coopétition).

Pour être plus performantes, les places aéroportuaires se sont engagées dans de véritables stratégies de marketing territorial mobilisant l'ensemble des techniques mises en place ailleurs : naissance d'alliances rassemblant les acteurs privés et publics clés de la place, élaboration d'une stratégie partagée de marketing territoriale, création d'une marque, prospection ciblée, présence sur les salons et congrès internationaux, utilisation des réseaux sociaux, etc.

Des exemples à suivre et que j'aurai l'occasion de traiter prochainement.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article