La compétition pour l'accueil d'étudiants internationaux : l'exemple de Sydney

Publié le par Vincent Gollain

La compétition pour l'accueil d'étudiants internationaux : l'exemple de Sydney

Le marché mondial de l'éducation supérieure se massifie à vive allure et devient une branche économique à part entière. Selon l'Etudiant, si l'on comptait 100 millions d'étudiants en 2004, les chiffres triplent en 2015 pour atteindre 300 millions.
En Afrique, en Chine ou en Asie du sud-Est, la demande est très forte et ne peut être absorbée par le système national. Les pays Anglo-Saxons l'ont compris. A titre d'illustration, une étude de l'agence London&Partners a montré que les 110 000 étudiants internationaux dans le Grand Londres génèrent directement et indirectement 3 milliards de livres sterling dont 1,2 milliard à travers les frais d'inscription dans les universités. 37 000 emplois sont générés par la présence de ces étudiants.

Attirer des étudiants internationaux est, au-delà des enjeux de rayonnement, aussi important en matière de développement économique. Ce marché est devenu très concurrentiel et ne suffit pas de se positionner sur ce marché pour réussir. les destinations qui gagnent sont celles qui savent associer acteurs publics et privés pour être attractif mais aussi efficace dans la relation client (on en revient toujours par là).

A titre d'excellent exemple, je vous renvoie à l'excellent site Internet de Sydney en Australie et la vidéo qu'ils ont réalisé et qui se trouve ci-après.

Commenter cet article