Tourisme médical et de bien-être : un marché porteur d'opportunités

Publié le par Vincent Gollain

(c) France Stratégie

(c) France Stratégie

L'une des dernières notes d'analyse de France Stratégie intéressera tous les marketing territoriaux. En effet, on y apprend que le nombre de patients qui se rendent à l’étranger pour recevoir des soins aurait doublé en cinq ans, passant de 7,5 millions en 2007 à 16 millions en 2012. Ce marché mondial est aujourd’hui estimé à 60 milliards de dollars. L'étude montre que de nombreux pays ont choisi d’investir dans le tourisme médical, les uns en misant sur le faible coût des soins prodigués (Inde, Thaïlande, Pologne), les autres sur leur qualité (Emirats Arabes Unis, États-Unis, Allemagne). A titre d'illustration, Dubaï a créé de toute pièce la "Dubaï Healthcare City" pour se positionner sur ce marché, l'ambition étant d'attirer tous les ans 500 000 touristes médicaux par an (Source : The National UAE, 2014).

Source : http://www.dhcc.ae/Portal/en/healthcare.aspx

Source : http://www.dhcc.ae/Portal/en/healthcare.aspx

Selon David Marguerit, l'auteur de ce rapport, la France ne manque pas d’atouts mais peine à se positionner sur ce marché. Or, ce marché peut générer des retombées économiques directes pour le secteur de la santé, le tourisme, l’industrie des sciences ou le BTP dans les territoires français mais aussi générer des retombées indirectes liées à la stratégie d’influence française (accroissement des partenariats de recherche, prestige à l’international, etc.). La France pourrait donc en tirer plus d’avantages, y compris au bénéfice des assurés sociaux français.

Développer le tourisme médical nécessiterait une stratégie nationale avec deux leviers complémentaires : la France doit à la fois organiser la venue de patients étrangers sur son territoire, de manière encadrée, et favoriser le rayonnement de son système de santé et la « projection » de ses compétences à l’étranger. Une telle stratégie devrait veiller à préserver les valeurs du système public de soins et servir à améliorer les prestations rendues aux assurés sociaux.

Source : France Stratégie

Commenter cet article